Fox Populi

Published on janvier 12th, 2018 | by CHAOS REIGNS

0

TOP 5 CHAOS DES LECTEURS – PIERRE FEYTIS #06

[FOX POPULI] Tout le monde peut publier son top 5 sur Chaos Reigns! Vous aussi, donnez vos 5 films chaos préférés au monde pour donner envie de (re)découvrir des chefs-d’œuvre. Sortez vos plus belles plumes, on a tous hâte de vous lire. En attendant, voici le top de Pierre Feytis. Sous vos applaudissements.

Psycho (Viennale-Trailer) de Martin Arnold (1997)
«En me perdant sur le site de la Viennale 2017, je suis tombé sur le cinéaste Martin Arnold et son très, très mini court métrage (0m51s exactement) intitulé Psycho (Viennale-Trailer) – spécialement conçu pour le festival en 1997. J’étais perplexe, surpris, puis, très, très excité et enfin anormalement inspiré par l’extrême radicalité, efficacité, minimalisme de l’exercice: un plan d’une contre-plongée d’un pommeau de douche provenant du film Psychose (1960) d’Alfred Hitchcock; un plan ou deux, puis l’eau se met à couler dans une boucle; un clip répété et hypnotique. Le procédé et sa matière filmique m’ont inspiré et excité. J’y ai entr’aperçu une machine de marquage à jet d’encre continu, et cela m’a procuré une profonde satisfaction comme quand on éclate du papier bulle.»

Psycho de Gus Van Sant (1998)
«Ce que j’aime dans l’art conceptuel c’est «l’appropriation». Il me semble ne jamais avoir vu au cinéma un film aussi proche de cette forme d’expression. Je parle du remake de Psycho (1998) par Gus Van Sant. Le film reconstitue plan par plan l’original. Selon moi c’est une œuvre absolue et indépendante qui devrait être revue en ayant en tête l’art de l’appropriation.»

Que les gros salaires lèvent le doigt! de Denys Granier-Deferre (1982)
«Parce que c’est sadique et drôle; parce que c’est étrange et franchouillard; parce que c’est pathétique et touchant voire triste; parce que Michel Piccoli dans la peau de José Viss, ambigu, lunaire et peut-être même «méta»; comme si il était conscient que tout ce qui se déroulait devant lui était une fiction. Enfin, parce que la séquence du jeu de la chaise musicale est d’une violence telle que je ne savais pas où me mettre; était-ce une comédie, un drame horrifique? Je suis confus et j’aime cette confusion.»

Faut pas rêver de Jean-Luc Godard (1977)
«Je pensais que Le Mépris était mon film préféré de Jean-Luc Godard jusqu’au jour où je tombe sur le court métrage télé Faut pas rêver (1977) : une jeune fille est attablée devant la télévision tandis que sa mère fait la vaisselle. Elles échangent quelques banalités, puis, soudain, dans ce «naturalisme» planté dans un plan-séquence, sa mère lui fait remarquer – dans une «sonorité vocale» typique des films des années 70 – qu’elle pourrait ranger de temps en temps la vaisselle. Mais visiblement «faut pas rêver». C’est simple et ça fait sourire.»

Baywatch de Seth Gordon (2017)
«Enfin, selon moi, vraiment, sincèrement, ce film est une PERLE RARE… non, je plaisante. J’apprécie seulement ce blockbuster pour cette réplique complètement surréaliste de Dwayne Johnson: «NOOON ! J’ai été baptisé par le Dieu des océans, je dévore des coraux de feu et je pisse de l’eau salée (…)»

Pierre est sur Facebook

Mention pour la présentation super chaos…

Spread the chaos

Tags: ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

error: Chaos Reigns !