Actu

Published on février 7th, 2018 | by François Cau

1

OSCARS 2018, les prédictions du Chaos

La dernière fois que le Chaos a publié un article de cet acabit, sur les César, le site a planté pendant une petite semaine. Coïncidence ? Oui, totalement. Pour le prouver, voici la version US of A.

MEILLEUR ACTRICE

Qui le mérite : On se laisse aller, on se dit tout, du coup on part directos sur un petit crush pour Margot Robbie dans I, Tonya, quand bien même le film a du mal à cacher sa nature foncièrement odieuse, sa pose complaisante sur une galerie de rednecks forcément veules et sales.

Qui ne le mérite pas : Sally Hawkins dans La Forme de l’Eau, même si ça manque d’élégance de s’attaquer à la pauvre Sally, qui était très bien dans les deux Paddington, alors que ce qui nous laisse circonspect, c’est surtout le plébiscite de la fable très, très naïve de Guillermo Del Toro.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Frances McDormand dans 3 Billboards, Les Panneaux de la Vengeance, concentré d’Americana un peu moins gênante que I, Tonya. Un peu.

 

MEILLEUR ACTEUR

Qui le mérite : Grosse révélation coup de cœur fragrance pour Timothée Chalamet dans Call me by your name, sur la corde raide d’être aussi énervant que dans Lady Bird, et puis ce plan final.

Qui ne le mérite pas : Gary Oldman est très drôle dans Les Heures Sombres (« Up your bum ?! »), mais justement, tout cela n’est pas très sérieux.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Daniel Day-Lewis, pour clôturer une nouvelle fois sa carrière. Gary Oldman, parce qu’il est mé-co-nnai—ssa-ble. Denzel Washington, parce qu’il a une jolie coiffure.

 

MEILLEUR ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Qui le mérite : Laurie Metcalf, pour son incroyable monologue au début du troisième épisode d’Horace and Pete. Bon, allez, et un peu pour Lady Bird.

Qui ne le mérite pas : Allison Janney pour son rôle assez dégueulasse dans I, Tonya, elle vaut mille fois mieux que ça, ne serait-ce que dans la série Mom de ce gros fumier de Chuck Lorre.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Allison Janney, parce qu’elle y fume vraiment beaucoup.

 

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Qui le mérite : Franchement ? Aucun des nommés. Allez, Willem Dafoe par défaut (vous l’avez ? Non ? Pas grave, c’est une blague de merde involontaire mais dont j’ai tout de même honte).

Qui ne le mérite pas : Christopher Plummer, parce que cette blague n’a que trop duré – je parle de la carrière de Ridley Scott.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Sam Rockwell, pour 3 Billboards, Les Poteaux de la Discorde. Rôle horrible, performance honorable par un acteur que tout le monde oublie un peu trop régulièrement.

 

MEILLEUR FILM D’ANIMATION

Qui le mérite : D’une courte tête, La Passion Van Gogh. Mais bon, inutile de se mentir, il n’a strictement aucune chance.

Qui ne le mérite pas : Baby Boss et Ferdinand, sérieusement ??? Vous regardez les films ou vous choisissez au pif ? Si vous les regardez, c’est limite inquiétant.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Comme chaque année, le film Disney va gagner, quelle que soit la concurrence. Au moins, cette année, avec Coco, ce sera presque mérité.

 

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

Qui le mérite : Last Men in Aleppo, parce que généralement, quand des hackers russes s’activent dans une direction, mieux vaut suivre l’opposée.

Qui ne le mérite pas : Arrêtez avec la blague Visages Villages, ça a trop duré à partir du moment où l’objectif de crowdfunding était atteint. Sérieusement, si cette chose l’emporte, ça veut dire que Poutine règne définitivement sur le monde et que non content, il a vraiment des goûts de merde.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Strong Island est un concurrent sérieux, si ce n’est qu’il est produit par Netflix. Cheh, qui sait, peut-être que les Etats-Unis sont moins obtus que les festivals de Riviera.

 

MEILLEUR FILM ETRANGER

Qui le mérite : Coucou Faute d’amour, ça va, tranquille ?

Qui ne le mérite pas : Coucou The Square, ça va, on te dérange pas ? Putain mais en fait, il n’y a que dix films produits dans le monde hors Etats-Unis et France, c’est ça ?

Qui va vraisemblablement l’avoir : Allez, un petit Faute d’amour, pour l’hygiène.

 

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

Qui le mérite : Alors il y a Roger Deakins à ce niveau *lève la main au-dessus de la tête* pour Blade Runner 2049, et les autres par là *désigne un vague point 14km en contrebas*.

Qui ne le mérite pas : Tous les autres.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Sérieusement, si quelqu’un d’autre l’emporte, c’est vraiment que Poutine a décidé de nous faire chier.

 

MEILLEUR MONTAGE

Qui le mérite : Baby Driver, que les haters se calment et admettent qu’il le vaut largement plus que ses petits camarades de promo.

Qui ne le mérite pas : Star Wars: The Last Jedi pour une poignée d’inserts malheureux dans les scènes d’action, oui, je sais, c’est injuste, sauf que j’ai pu vérifier, c’est fugace mais sale.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Allez, Baby Driver, pour le bien de toute nation Edgar Wright.

 

MEILLEUR MONTAGE SON

Qui le mérite : Baby Driver itou.

Qui ne le mérite pas : La Forme de l’Eau, même s’il n’y a rien de déshonorant, il y a au moins une quinzaine d’autres noms qui viennent avant, comme ça, spontanément.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Star Wars: The Last Jedi pour son usage du silence, si rare dans les blockbusters modernes.

 

MEILLEUR MIXAGE SON

Qui le mérite : Blade Runner 2049, pour se réconcilier avec les infra-basses au cinéma.

Qui ne le mérite pas : Dunkerque. Sérieusement les gens, un jour, les efforts conjugués de Christopher Nolan et Hans Zimmer vont faire exploser les vitres de ma caisse en éclat – ce qui ferait une bonne origin story de bad guy, je vous l’accorde, mais allez vous faire foutre, quand même.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Aucune idée, les catégories techniques donnent l’impression d’être tirées au sort par Warren Beatty.

 

MEILLEURE PRODUCTION DESIGN

Qui le mérite : La Forme de l’Eau, j’aime bien l’appartement de Richard Jenkins et aucun des autres nommés.

Qui ne le mérite pas : La Belle et la Bête, dieu que ce film était laid.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Blade Runner 2049, pour la splendeur du vide abyssal qui nous contemple et nous aspire peutapeu.

 

MEILLEUR MUSIQUE ORIGINALE

Qui le mérite : Jonny Greenwood pour Phantom Thread et surtout pour toi, à qui je pense, un jour tu te rendras compte que Thom Yorke n’est qu’un pantin de chiffon.

Qui ne le mérite pas : Hans Zimmer, ce meurtrier de personnel de cinéma en puissance.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Alexandre Desplat, auteur du score le plus mignon du lot pour La Forme de l’Eau.

 

MEILLEURS EFFETS SPECIAUX

Qui le mérite : La Planète des Singes, Andy Serkis, tous ces artisans anonymes qui écrivent le cinéma de demain alors que demain n’existe qu’à peine.

Qui ne le mérite pas : Les Gardiens de la Galaxie 2, rien que pour le rajeunissement immonde de Kurt Russell dans la scène d’intro.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Faites pas vos précieuses, La Planète des Singes ou rien.

 

MEILLEURE ADAPTATION

Qui le mérite : Parce que les bons films de super héros interprétant audacieusement leur sujet ne courent pas les rues, Logan.

Qui ne le mérite pas : Rien à voir avec l’attitude de merde de James Franco avec les femmes, avec Tommy Wiseau et globalement qui ne flatte pas son ego de James Franco, mais The Disaster Artist est une mauvaise adaptation, une sorte de fan fiction, mais pour se foutre de son sujet.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Call me by your name, par mignonnerie et attachance.

 

MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL

Qui le mérite : Personne. Get Out, par défaut

Qui ne le mérite pas : Grande difficulté à comprendre ce qu’il peut bien y avoir de touchant dans The Big Sick avec son personnage masculin égoïste qui s’impose à tout le monde par culpabilité mal gérée.

Qui va vraisemblablement l’avoir : 3 Billboards, les tréteaux de la colère, pour sa prise de pouls d’une Amérique en déshérence.

 

MEILLEUR REALISATEUR

Qui le mérite : Kathryn Bigelow ah ah AH je rigole, elle n’est pas nommée, partons donc sur un bon Paul Thomas Anderson.

Qui ne le mérite pas : Greta Gerwig, Lady Bird est tout choupi mais personne ne comprend vraiment ce qu’elle fait là. Sans vouloir blasphémer, j’irais même jusqu’à dire la même chose pour Jordan Peele.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Bizarrement, je sens bien un Guillermo Del Toro des familles.

 

MEILLEUR FILM

Qui le mérite : The Post, pour le message et son contexte, le faux classicisme virtuose, le brouillage brillant de son casting où des monstres de cinéma fraient parmi les meilleurs acteurs télévisuels du moment, toutes ces choses intangibles qui nous échappent. Phantom Thread, pour son accomplissement artistique intimidant.

Qui ne le mérite pas : L’heure est venue de se faire des amis : la moitié des nommés. 3 Billboards, la route nationale du désaccord est une grosse baudruche gonflée de façon assez chelou, La Forme de l’Eau une fable trop mielleuse pour son propre bien, Lady Bird une dérivation indie inconséquente, Get Out une série B sympathique qui n’a strictement rien à voir avec le pamphlet politique qu’on essaie de vendre à sa place.

Qui va vraisemblablement l’avoir : Ceci étant posé, Get Out, ça aurait une sacrée gueule.

That’s all folks, rendez-vous le 4 mars pour des commentaires acerbes des résultats sans doute pas assez bons pour nos goûts de gros connards insatisfaits.

Spread the chaos
  • 69
    Shares


About the Author

Défendra L'Amour Braque sur un champ de bataille. Mourra donc bêtement.



One Response to OSCARS 2018, les prédictions du Chaos

  1. Aurélien says:

    You made my day folks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

error: Chaos Reigns !