LOL

Published on juillet 19th, 2017 | by Jeremie Marchetti

0

L’INSTANT CHAOS SPÉCIAL ÉTÉ : MARIE-ANGE NARDI VS LION

A la faveur de l’été, le CHAOS ravive quelques fulgurants instants chaos. Ici, Marie-Ange Nardi VS Lion (aka Marie-Ange Nardi VS Titi).

Souvenez vous, il y a vingt ans. Oui vingt ans. Il faisait chaud, la radio vomissait encore les méfaits de Ricky Martin et si on avait pas l’honneur de courir à la plage, on se laisser crever devant FR3 et son 40° à l’ombre. Émission légendaire qui vous donnait l’impression d’être en plein cagnard avec tous les beaufs de la planète mais sans bouger de chez vous. Durant ses longs moments de solitude, on pouvait apercevoir des «stars» tenter des playbacks vertigineux tout en crevant de chaud, comme notre Sabrina d’amour qui jeta son micro de colère, ou des tentatives de remplissages proches du Club Dorothée.

Parmi elles, les instants zanimaux mignons, où l’on pouvait voir en général Jacques Gourier se faire grignoter par des rats ou se faire martyriser par un chameau, du genre niveau -3 sur l’échelle du chaos accidentel. Et puis durant un beau jour d’Août 1997, Marie Ange-Nardi rejoint Pascale Coulan, dans une séquence qu’on devine chiante à mourir : on nous présente Frankie, un dompteur de fauves tenant littéralement en laisse un lion du nom de Titi. On s’endort déjà, comme assommé par 10 lexomils, lorsque Titi commence à tirer une drôle de tronche: entre la soif et la faim, il choisit et jette son dévolu sur Marie-Ange Nardi, qui demandait alors innocemment son âge. Une robe trop bleu? Un mouvement de trop? Une petite fringale? On ne sait pas, mais sweet Marie Ange reçoit un sacré coup de griffe, dont elle se démène en deux-deux. Pendant son attaque, Pascal tente de rassurer tout le monde : «Il a 16 mois mais il n’y a rien à craindre ». À la même seconde, la présentatrice s’apprêtait à perdre son bras.

« – Fallait pas quoi faire ??
– Fallait pas qu’elle vienne».
Malaise. Le dompteur n’a pas l’air très inquiet, Pascal déraille, Marie-Ange se tortille en dehors du champ de la caméra. Alors forcément ça crie un peu, on devrait couper, tout stopper. Mais non, the show must go on même si la Nardi a failli se faire boulotter. Comblant les trous comme il peut, le brave Pascal manque de se faire croquer lui-aussi par le gros chat, décidément très joueur («AH AH IL FAIT MAL A MA BOTTE!»). On l’aime Titi et on le comprend quand même: imaginez des journalistes de FR3 venus vous les casser en pleine sieste, quel cauchemar franchement.

Bref sacré moment à deux griffes du snuff, qu’aurait sans doute tourné Todd Solondz dans une autre vie. Bonus et pas des moindres: les commentaires youtube déchaînés de la vidéo, un beau lancée de tomates félicitant au passage Titi et offrant un nouvel éclairage cul (et forcément douteux) à la scène. Sick Sad World.

Spread the chaos


About the Author

Cinéphile déviant, obsédé notoire et italo-disco boy



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑