Critique

Published on février 7th, 2018 | by Anthony Radureau

0

[CRITIQUE] STRONGER de David Gordon Green

[CRITIQUE] STRONGER de David Gordon Green Anthony Radureau

We need a hero

Summary: Date de sortie 7 février 2018 (1h 59min) / De David Gordon Green / Avec Jake Gyllenhaal, Tatiana Maslany, Miranda Richardson / Genres Drame, Biopic / Nationalité américain

1


Based on a true story. Le 15 avril 2013, Jeff Bauman, 27 ans à l’époque, était sur la ligne d’arrivée, guettant l’arrivée de sa petite amie marathonienne quand deux bombes artisanales ont explosé, faisant trois morts et 264 blessés. Wonder raconte son histoire.

David Gordon Green possède définitivement la carrière la plus étrange du cinéma indépendant américain. Stronger ne fait pas partie de ses films les plus surprenants ou mémorables. Il se révèle prévisible de A à Z, retraçant la lente reconstruction d’un ouvrier amputé des deux jambes après l’explosion de deux bombes au marathon de Boston en 2013. Et derrière le portrait, surgit la volonté de raconter comment un individu est devenu la fierté de toute une ville, voire le symbole d’un pays comme les Américains. Bon. C’est un film à la gloire de Jeff Bauman plus qu’un film de David Gordon Green, vantant le courage de celui qui, avoir repris conscience sur son lit d’hôpital, a aidé la police à identifier un des deux auteurs de l’attentat (le premier a été tué quatre jours après par la police, le second a été condamné à mort). Morale: la vie n’est pas facile et ce n’est pas parfait. Si vous aimez David Gordon Green, attendez Halloween. Et si vous aimez Jake Gyllenhaal, qui considère Stronger comme son film de super-héros (sic), revoyez Donnie Darko. Mais n’allez pas voir Stronger.

Spread the chaos
  • 13
    Shares

Tags:


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

error: Chaos Reigns !