Fissa

Published on mai 26th, 2018 | by Thierry Conte

0

[CRITIQUE] DEATH WISH de Eli Roth

[CRITIQUE] DEATH WISH de Eli Roth Thierry Conte

Summary: Date de sortie 9 mai 2018 (1h 49min) / De Eli Roth / Avec Bruce Willis, Vincent D'Onofrio, Elisabeth Shue / Genre Action / Nationalité américain

0


Non, ils n’ont pas honte. Eli Roth s’est pris pour Michael Winner et Bruce Willis pour Charles Bronson dans ce remake d’Un justicier dans la ville (1974). Comme dans l’original, Paul Kersey, un homme ordinaire (cette fois, il est chirurgien), voit sa vie basculer quand des voyous agressent sa famille (tuant sa femme et plongeant sa fille dans le coma) et prend les armes pour les venger because « quelqu’un doit bien faire le sale boulot« . La nuit, il enfile une capuche, prend un gun, devient justicier. Et comme dans l’original, fuck you la morale, vive la loi du Talion. Reste une question en suspens : pourquoi faire un remake de ce vigilante en 2018 ? Pour faire un vrai hard-boiled R-Rated musclé ? Pour parler de l’Amérique de Trump ? Pour fustiger les armes à feu ? Pour faire hurler Télérama ? Même pas. C’est juste pour faire une vague réactualisation (ah, les réseaux sociaux qui avec leurs vidéos virales transforment les tueurs en super-héros) et un vague pastiche de l’original (ah, cette séquence où le chirurgien sectionne le nerf sciatique d’un garagiste avant de l’écrabouiller avec sa voiture) et manufacturer du film naze, jamais nauséeux ou dérangeant, incapable de poser des questions de cinéma, incapable même de relancer le débat sur la justice expéditive pour les père-la-morale. « C’est juste pour le fun« , semble nous dire Eli Roth, et voilà le pire. À peu près comme tous ses films précédents, c’est du cinéma faussement cool, vraiment beauf, totalement opportuniste (mais pas opportuniste sympa comme Joe d’Amato, hein) et uniformément nul qui donne envie de s’arracher les yeux en sortant de la salle.

Spread the chaos
  • 38
    Shares

Tags:


About the Author

Je me lève, je respire, je vis, je dors, je ris, je pleure cinéma. Donc je le critique. Avant au PLUS. Maintenant sur CHAOS REIGNS. Pour toujours.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

error: Chaos Reigns !