Mon CHAOS à MOI

Published on janvier 29th, 2017 | by Baptiste Liger

0

LES 5 FILMS CHAOS DE… ANDRÉ ØVREDAL

gérardmer

MONDOCHAOS! Venu présenter à Gérardmer son excellente série B flippante The Autopsy of Jane Doe, le Norvégien André Øvredal (révélé avec Troll Hunter) nous donne ses cinq films Chaos qui l’ont particulièrement marqué.

Bad Taste de Peter Jackson (1987)
« On a rarement osé un film aussi cinglé que ce truc gore, fauché et transgressif. Rétrospectivement, qui aurait pu alors imaginer la carrière de Jackson ? Ce qui est fabuleux avec lui, c’est qu’au lieu de se calmer, il a enchaîné avec une œuvre encore plus folle: Les Feebles et ses marionnettes scato et partouzardes! »

Holy motors de Leos Carax (2012)
« De la folie furieuse. Il peut tout se passer, dans Holy motors. C’est le bazar partout et, en même temps, Carax sait tout transformer en beauté. Ce type est un magicien, un peu comme Lars von Trier – j’adore aussi The Kingdom, j’y pense… »

Suspiria de Dario Argento (1977)
« Le cinéma d’horreur italien des années 70-80 constitue une véritable de mine d’or. Je suis pleinement conscient qu’il s’agit là l’une de mes influences principales. Et parmi tout le pan de cette production, je crois que le chef-d’oeuvre absolu, c’est ce film d’Argento qui n’a jamais été aussi inspiré – même si j’adore aussi Les Frissons de l’angoisse, Ténèbres, Inferno ou même, tiens, le mal-aimé Opéra. Il filme tellement bien son héroïne, et je suis complètement envoûtant par le bleu et le rouge dominants de tous les plans! »

Jurassic Park de Steven Spielberg (1993)
« Je me rends bien compte que vous citer ce film peut paraître un peu incongru ou hors-sujet. Mais lorsque je l’ai vu enfant, j’avais vraiment l’impression de voir quelque chose de neuf, différent: les dinosaures étaient là face à moi, bien vivants! Une expérience inoubliable, je vous assure… »

Tetsuo de de Shinya Tsukamato (1989)
« Rayon films Chaos, le Japon est quand même bien loti. Avec Tetsuo, nous sommes gâtés : non seulement le sujet est gratiné avec son homme-métal mutant, mais l’univers graphique et la mise en scène hystérique semblent possédés. Et ce noir et blanc ! Quand j’y songe un instant, je me demande si Tetsuo 2 n’est pas encore plus dingo… »

Propos recueillis par Baptiste Liger (au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer)

PartagezShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Tags: , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑